Nils Andersson

Nils Andersson wurde 1933 in Lausanne, als Sohn eines schwedischen Vater und einer Waadter Mutter geboren. Er lebt in Paris. Er setzte sich sein gesamtes Leben im Bereich des militanten Verlagswesens ein.

Bibliografie

  • Mémoire éclatée, Lausanne, Éditions d´en bas, 2016.
Mémoire éclatée
Mémoire éclatée

Ce livre constitue un témoignage exceptionnel sur plus de 60 ans du parcours d’un homme depuis les années ‘50 à nos jours. Deux tiers de l’ouvrage raconte les années d’activités littéraires, théâtrales et éditoriales de Nils Andersson à Lausanne – la fondation de la Diffusion et des Éditions de La Cité. En 1957, Nils Andersson rencontre Jérôme Lindon (Éditions de Minuit), Jean-Jacques Pauvert (Éditions Pauvert), et Robert Voisin (Éditions de l’Arche) afin de leur proposer la diffusion de leur catalogue en Suisse. Il deviendra éditeur lorsque Lindon lui demande d’éditer La Question d’Henri Alleg, ouvrage interdit en France. Dès 1961, il diffusera également les Éditions Maspero et deviendra, après de nombreuses publications liées à la cause algérienne, l’éditeur du Petit livre rouge de Mao et d’autres publications maoïstes.
Après son expulsion de Suisse par le Conseil fédéral en 1966, il travaillera cinq ans à Radio Tirana (émissions françaises), puis il deviendra le diffuseur des maisons d’éditions françaises en Suède. À sa retraite, il s’installe à Paris et devient actif au comité scientifique d’Attac tout en s’engageant sur les problématiques des droits humains.
Cet ouvrage raconte également l’aventure de la décolonisation et de ce que Nils Andersson appel le « déclin de l’occident ».

(Présentation du livre, éditions d´en bas)