Alexandre Friederich

Friederich, Alexandre

Né en 1965 à Lausanne, Alexandre Friederich, fils de diplomate, passe son enfance à Helsinki, Madrid, Lausanne, Mexico, Hanoï. Philosophe de formation, il est l'auteur de pièces de théâtre et de récits voyageurs (dont Ogrorog, Prix Michel-Dentan 2011). Il est en outre musicien, traducteur et afficheur. 

Bibliografie

  • Triptyque de la peur, Lausanne, art&fiction, 2017.
  • Constance. Guide touristique à l'usage des aveugles, Lausanne, Infolio, 2016.
  • Fordetroit, Paris, Allia, 2015.
  • Ecriture. Guerre. Combat, Genève, Editions des Sauvages, 2015.
  • EasyJet, Paris, Allia, 2014.
  • 45-12, retour à Aravaca. Textes et photographies, 32 x 17 cm, 112 pages, Lausanne/Genève, art&fiction, 2013.
  • Ogrorog, Genève, Editions des Sauvages, 2011.
  • Histoire de ma montre Casio, illustrations de Pascale Favre, Lausanne , Art & Fiction, 2008.
  • Trois divagations sur le Mont Arto, Genève, Héro-limite, 2006.
  • Etapes, Genève, Héro-limite, 2006.
  • Journée mondiale de la fin, contient: L'homme qui attendait l'homme qui a inventé l'homme ; Didadactures ; Programme de gestion colère et enlisement, Paris, Editions théâtrales, 2004.
Ogrorog (Genève, Editions des Sauvages, 2011)
Ogrorog (Genève, Editions des Sauvages, 2011)

À son départ de l’Ain, le narrateur d’Ogrorog a pour objectif de gagner l’Aquitaine à vélo pour y rejoindre un ami, mais surtout d’approcher et de sentir la forêt. Portées par un questionnement ininterrompu sur les changements ayant transformé les relations sociales dans nos sociétés au fil des siècles passés, les réflexions philosophiques du cycliste transcendent le récit. La recension des étapes quotidiennement franchies rythme ce texte écrit dans une langue vivante, riche et poétique. Ogrorog a été récompensé du Prix Michel-Dentan 2011 que l’auteur, philosophe de formation, a partagé avec Douna Loup pour L’Embrasure

Brigitte Steudler