Metin Arditi

Arditi, Metin

Metin Arditi wurde 1945 in Ankara geboren und lebt in Genf. Der Atomingenieur unterrichtete an der Eidgenössischen Technischen Hochschule von Lausanne. Er ist Präsident der von ihm gegründeten Stiftung Fondation Arditi, die seit 1988 Preise und Stipendien an Absolventen der Universität Genf und der ETH Lausanne entrichtet. Ausserdem ist er Präsident des Orchestre de la Suisse Romande. Er schreibt Romane und Erzählungen, für die er mit zahlreichen Preisen ausgezeichnet wurde. 2006 erhielt er den Prix des auditeurs de la Radio Suisse Romande, 2011 den Prix Jean Giono und 2016 war er auf der ersten Auswahlliste für den Prix Goncourt.

Bibliografie

  • Mon père sur les épaules, Paris, Grasset, 2017.
  • Dictionnaire amoureux de la Suisse, Paris, Plon, 2017.
  • L’Enfant qui mesurait le monde. Roman, Paris, Grasset, 2016.
  • Juliette dans son bain. Roman, Paris, Grasset, 2015.
  • La Confrérie des moines volants. Roman, Paris, Grasset, 2013.
  • Prince d’orchestre. Roman, Arles, Actes Sud, 2012.
  • Tochter des Meeres. Roman, Übersetzung von Claudia Steinitz, München, Deutscher Taschenbuch-Verlag, 2011.
  • Le Turquetto. Roman, Arles, Actes Sud, 2011.
  • Loin des bras. Roman, Arles, Actes Sud, 2009.
  • La Fille des Louganis. Roman, Arles, Actes Sud, 2007.
  • L’Imprévisible. Roman, Arles, Actes Sud, 2006.
  • La Pension Marguerite. Roman, Arles, Actes Sud, 2006.
  • Dernière lettre à Théo, Arles, Actes Sud, 2005.
  • Victoria-Hall, Paris, Pauvert, 2004.
  • La Chambre de Vincent, Genève, Zoé, 2002.
  • Nietzsche. Ou L'Insaisissable consolation, Genève, Zoé, 2000.
  • Le Mystère Machiavel, Genève, Zoé, 1999.
  • Mon cher Jean .... De la cigale à la fracture sociale, Genève, Zoé, 1997.
L'Enfant qui mesurait le monde (Paris, Grasset, 2016)
L'Enfant qui mesurait le monde (Paris, Grasset, 2016)

À Kalamaki, île grecque dévastée par la crise, trois personnages vivent l’un près de l’autre, chacun perdu au fond de sa solitude. Le petit Yannis, muré dans son silence, mesure mille choses, compare les chiffres à ceux de la veille et calcule l’ordre du monde. Maraki, sa mère, se lève aux aurores et gagne sa vie en pêchant à la palangre. Eliot, architecte retraité qui a perdu sa fille, poursuit l’étude qu’elle avait entreprise, parcourt la Grèce à la recherche du Nombre d’Or, raconte à Yannis les grands mythes de l’Antiquité, la vie des dieux, leurs passions et leurs forfaits... Un projet d’hôtel va mettre la population en émoi. Ne vaudrait-il pas mieux construire une école, sorte de phalanstère qui réunirait de brillants sujets et les préparerait à diriger le monde?
Alors que l’île s’interroge, d’autres rapports se dessinent entre ces trois personnages, grâce à l’amitié bouleversante qui s’installe entre l’enfant autiste et l’homme vieillissant.

(Quatrième de couverture, éditions Grasset)