Fernand Auberjonois

Né en 1910 à Valeyres-sous-Montagny (Vaud), Fernand Auberjonois est le fils du peintre René Auberjonois. Après avoir fait des études de géologie à Lausanne, il s'envole, à 22 ans, pour l'Amérique où il commence par enseigner pour vivre. Il devient ensuite journaliste d'agence et de radio. Devenu citoyen américain, il participe activement à la Deuxième Guerre mondiale. Grand reporter, il sillone la planète et se fixe à Londres en 1953 où il devient correspondant pour le Journal de Genève. Il vit ensuite en Irlande, où il meurt en août 2004.

(Source: Alain Nicollier et Henri-Charles Dahlem, Dictionnaire des écrivains suisses d'expression française, Editions GVA SA, Genève, 1994.)

Bibliografie

  • Vers à soi, Genève, Editions Metropolis, 2002.
  • Les Sentiers de ma guerre, Genève, Editions Metropolis, 2001.
  • L’arche de Noé en cale sèche, postf. de Doris Jakubec, Carouge-Genève, Zoé, 2001.
  • Timothée et “au-delà”, Illustrations de Constanza Bravo, Genève, Joie de lire, 2000.
  • De Chittagong à Cork: aide-mémoire, 1787-1999, Genève, Editions Metropolis, 1999.
  • Ballade irlandaise, Genève, Editions Metropolis, 1998.
  • Un conte à rebours, Genève, Editions Metropolis, 1998.
  • L’apprentie sorcière. Roman, ornementé par l'auteur, Genève, Editions Metropolis, 1997.
  • Londres intime, Genève, Editions Metropolis, 1995.
  • L’air d’ailleurs. Chroniques 1953/1994, Genève, Editions Metropolis, 1994.
  • René Auberjonois, sous la dir. de Jörg Zutter ; textes de Fernand Auberjonois et al., Lausanne, Skira; Musée des Beaux-Arts, 1994.
  • Entre deux mondes. Chroniques, 1910/1953, Genève, Editions Metropolis, 1993.
  • Animots, dessins de l'auteur ; préf. de Georges Borgeaud, Paris, P. Horay, 1988.
  • René Auberjonois, peintre vaudois, Lausanne, Payot, 1985.
  • Top dog: a cavalier view of the English, London, Debrett's Peerage, 1980.
  • L’île aux feux, préf. de Max-Pol Fouchet, Juan-les-Pins, Editions Méditerranéennes, 1950.
  • Mon village U.S.A., New York, Editions méditerranéennes, 1946.
  • Air d’Amérique, Alger, Edition de la revue "Fontaine", 1944.
Vers à soi
Vers à soi

Fernand Auberjonois rassemble ici des poèmes écrits entre 1940 et 2002, qui portent la trace de ses voyages comme correspondant pour des journaux américains, notamment à travers l'Afghanistan des années 50. On retrouve son regard si particulier sur les gens et les choses, son humour, et une vision du réel qui s'apparente parfois, dans ses poèmes, au surréalisme. En fin d'ouvrage, l'auteur nous propose sa savoureuse traduction d'un poème de E. E. Cummings, qu'il a longuement fréquenté à New York, et évoque sa rencontre avec Wallace Stevens.

Fernand Auberjonois, fils de peintre vaudois célèbre, a vécu une vie riche et mouvementée. En 1932, à 22 ans, il quitte la Suisse pour s'installer aux Etats-Unis. Officier américain pendant la Deuxième Guerre, il a sillonné ensuite la planète en tant que reporter, un des premiers reporters globe-trotters de la guerre froide. Aujourd'hui, après de longues années passées à Londres, il s'est installé à Cork en Irlande.

Fernand Auberjonois, Vers à soi, Editions Metropolis, 2002.