Nicolas Bouvier

Bouvier, Nicolas
© Yvonne Böhler

Nicolas Bouvier est né en 1929 au Grand-Lancy. Après deux licences, de droit et de lettres, à l'université de Genève, il part pour son premier voyage pendant quatre ans, en Yougoslavie, au Japon, en Afghanistan, au Pakistan, en Inde et à Ceylan. Père fondateur du « travel writing » moderne, il a face au voyage une attitude particulière : un mélange de farfelu, d'hédonisme, un mépris du confort et de sa santé. Chasseur d'images depuis la commande relative aux maladies oculaires faite par l'OMS en 1950, il publie surtout des récits de voyage. Il est également l'auteur d'un recueil de poésies et exerce pour pouvoir vivre le métier d'iconographe. Il meurt en 1998 à Genève.

Bibliografie

  • Fundstücke eines Bilderjägers, Aus dem Französischen von Hilde und Rolf Fieguth, Basel, Lenos, 2017.
  • Skorpionfisch, Übersetzung von Stefan Zweifel, Basel, Lenos, 2012 (Basel, Lenos, 2016).
  • Correspondance des routes croisées. 1945-1964, mit Thierry Vernet, Genève, Zoé, 2010.
  • L’oreille du voyageur. Nicolas Bouvier de Genève à Tokyo, Genève, Zoé, 2008.
  • Sur les routes du Pakistan. La descente vers l'Inde, Zurich, Lobby suisse du livre, 2008.
  • Sulle strade del Pakistan. La discesa verso l'India, Übersetzung von Pierre Lepori, Zürich, Lobby svizzera del libro, 2008.
  • Unterwegs in Pakistan. Abstieg nach Indien, Übersetzung von Barbara Erni, Zürich, Buchlobby Schweiz, 2008.
  • Les leçons de la rivière, Genève, Zoé, 2006.
  • Aussen und innen, Übersetzung von Markus Hediger, Basel, Lennos-Verlag, 2005.
  • Das Leere und das Volle. Reisetagebuch aus Japan, 1964-1970, übers. von Giò Waeckerlin Induni, Basel, Lennos-Verlag, 2005.
  • Charles-Albert Cingria en roue libre, éd. présentée et établie par Doris Jakubec, Genève, Zoé, 2005.
  • Œuvres, publ. sous la dir. d'Éliane Bouvier avec la collab. de Pierre Starobinski ; préf. de Christine Jordis, Paris, Gallimard, 2004.
  • Le vide et le plein. Carnets du Japon 1964-1970, Paris, Hoëbeke, 2004.
  • Japanische Chronik, übers. von Giò Waeckerlin Induni, Basel, Lennos-Verlag, 2003.
  • L’Œil du voyageur, introd. de Daniel Girardin, Paris, Hoëbeke, 2002.
  • Histoires d’une image, Genève, Zoé, 2001.
  • L’échappée belle. Éloge de quelques pérégrins, Genève, Metropolis, 1996.
  • Comment va l’écriture ce matin ?, Genève, Slatkine, 1996.
  • Les chemins du Halla-San, Genève, Zoé, 1994.
  • Entre Arve et Danube, mit Barbara Erni, photographies de Barbara Erni, textes de Nicolas Bouvier, Carouge, Musée de Carouge, 1994.
  • Le Hibou et la baleine, Genève, Zoé, 1993.
  • Routes et déroutes. Entretiens avec Irène Lichtenstein-Fall, Genève, Metropolis, 1992.
  • Il pesce-scorpione, trad. di Beppe Sebaste, Lugano, Casagrande, 1991.
  • L’Art populaire en Suisse, Disentis, Desertina Verlag, 1991.
  • Volkkunst, Übersetzung von Barbara Erni, Disentis, Desertina Verlag, 1991.
  • Journal d’Aran et d’autres lieux. Feuilles de route, Paris, Payot et rivages, 1990.
  • Der Skorpionsfisch, Übersetzung von Barbara Erni, Zürich, Ammann, 1989.
  • Les Boissonnas. Une dynastie de photographes, Lausanne, Payot, 1983.
  • Le Dehors et le dedans, Genève, Zoé, 1982.
  • Le Poisson-scorpion, Paris, Gallimard, 1981.
  • Die Erfahrung der Welt, übers. von Trude Fein, Zürich, Benzinger, 1980.
  • Chronique japonaise, Paris, Payot, 1975.
  • Vingt-cinq ans ensemble. Histoire de la télévision suisse romande, Lausanne, SSR, 1975.
  • Japon, Lausanne, éditions rencontres, 1967.
  • L’Usage du monde, Paris, Payot, 1963.
Nicolas Bouvier - Thierry Vernet, Correspondance des routes croisées
Nicolas Bouvier - Thierry Vernet, Correspondance des routes croisées

« La vie est tellement incandescente. Ici comme là-bas. Vieux frère je te lance un grand pont. » Ces propos de Vernet à Bouvier du 17 août 1955 traduisent l'intensité d'une relation faite de passion et de fraternité. Depuis l'âge du collège, Nicolas Bouvier (1929-1998) et Thierry Vernet (1927-1993) ont rêvé ensemble d'accords majeurs avec le monde, par le voyage et par la création. L'un devient écrivain, l'autre peintre : en mots et en images, ils diront ce que l'on ne peut connaître qu'une fois.
De Cologny à Paris, de Kaboul à Colombo, de Tokyo à Genève, leur correspondance est un fil tendu entre deux vies mises en commun. Nourrie de l'expérience de la route, elle exprime aussi la beauté d'une aventure humaine, celle d'une amitié sans réserve.