S’escrimer à l’aimer

Laure Mi Hyun Croset

Le court roman S’escrimer à l’aimer relate une histoire d’amour épistolaire. Construit en suivant les différentes parties d’un match d’escrime, il exprime comment une femme est en lutte avec elle-même, avec ses fantasmes, ses craintes et ses limites. D’un style classique, mâtiné de langue parlée, ce récit se veut avant tout badin et ironique. Le narrateur se moque, avec la complicité du lecteur, de son personnage un peu ridicule mais, comme les héros de Flaubert, pas si éloigné de tout un chacun.

(Quatrième de couverture, Editions BSN Press)